One Piece Quest

Le meilleur forum RPG One Piece
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Présentation : Nathaniel

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel
Amiral
Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 26
Fruits du Démon : Pika Pika No Mi
Date d'inscription : 06/05/2009

Feuille de personnage
Expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Présentation : Nathaniel   Mer 6 Mai - 14:48

    Like a Star @ heaven Nom et Prénom : Karyudo Nathaniel

    Like a Star @ heaven Age : 38 ans.

    Like a Star @ heaven Race : Humaine.

    Like a Star @ heaven Occupation : Marine.

    Like a Star @ heaven Alignement : Neutre-mauvais.

    Like a Star @ heaven Description Physique :

    Dans la chambre presque vide, où tous les meubles avaient déjà été emportés, ne restaient plus que quelques vestiges de son ancienne vie. Un sabre d'abordage ébréché accroché à un mur, quelques babioles dérobées sur un navire marchand, et un portrait réalisé par un peintre itinérant, il y avait déjà quelques années. En ces temps-là, il était jeune et plein d'illusions. Ses traits fins et pâles transpiraient néanmoins la joie de vivre et l'envie d'aventure. Un sourire brillant était figé sur ses lèvres, illuminant un visage encadré de cheveux longs et d'un blond doré. Il ne devait pas avoir plus de vingt ans lorsque il avait fait peindre ce portrait. A l'époque, sa meilleure arme était l'humour et son bouclier la franchise... Les temps avaient bien changé. Il avait gagné en force, en prestance. En même temps que ses cheveux étaient devenus plus sombres, son sourire avait disparu. De même que le son de son rire ou sa manière de danser. Ne subsistaient plus que ses manières froides de gentleman, sinistre apparence de vie pour un esprit qui ne l'était plus. Les combats incessants, la peur de mourir lui avaient taillé un corps puissant, sculpté dans le sang et les larmes. Ses longs doigts fins, semblables à ceux d'une araignée, paraissaient ceux d'un cadavre. Mais dans ses yeux, une flamme continuait de danser...

    D'un revers de la main, il fit tomber le tableau au sol. Une fine couche de poussière se déposa sur la peinture, pendant que commençaient déjà à se faire entendre le crépitement des flammes. La toile craqua.


    Like a Star @ heaven Description Psychologique :

    Fiche de renseignement à destination du Quartier Général.

    Le sujet nous semble à surveiller étroitement. Les raisons qui l'ont poussé à quitter la piraterie pour rentrer dans le droit chemin, et s'engager dans l'armée, nous paraissent des plus floues. D'après le sujet, il s'agirait des meurtres simultanés de nombreux proches qui l'aient poussé à renier ses anciens compagnons, mais ce fait semble des plus contestables. Ses relations avec ses supérieurs sont bonne, les hommes sous ses ordres ne se sont jamais plaint de quoi que ce soit et nous n'avons eu à déplorer aucun relâchement dans son travail, mais différentes raisons nous permettent de mettre en doute son équilibre mental. En effet, lors du transfert du sujet, au grade de sergent, de la base de Shell Town à celle de Logue Town, l'on nous a transmis le rapport du Dr Drefu concernant quelques incidents. Il décrit le sujet comme étant "quelqu'un de froid et de distant, voire même hautain" avec ses hommes. Le sujet nous à justifié cet état de fait en prétendant agir ainsi pour préserver une distance avec ses hommes, lui permettant de fournir un travail plus performant. Sentiments louables certes, mais démentis par ses actions. Il serait apparemment entré dans une violente colère contre un officier supérieur, pour une histoire impliquant une femme, avant de se calmer brutalement. La dispute a parue réglée jusqu'au moment où le sujet à frappé son adversaire et lui a sans doute brisé la nuque, puisque l'officier était "étendu au sol, dans un état proche du coma, mais restait en vie".

    Ces sautes d'humeur, sans aucune cause apparente, font du sujet une personne instable, à ménager mais à surveiller étroitement. Il serait bon d'envoyer des agents le garder sous l'œil vigilant de la Justice.


    Rapport confisqué sur ordre de : Lieutenant-Colonel Karyudo Nathaniel.


    Like a Star @ heaven Fruit du démon : Pika Pika No Mi

    Like a Star @ heaven Arme(s) : Katana simple.

    Like a Star @ heaven Inventaire : Un katana, de l'argent.

    Like a Star @ heaven But : Servir la Marine.

    Like a Star @ heaven Histoire :

    D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours vécu sur la mer. Je crois que je suis né sur un bateau, au coucher du soleil. Je crois. Tout ce que je sais de mon enfance, c'est ce que j'en tiens de mes parents. Elle a été tellement heureuse, insouciante et magnifique, que je ne m'en souviens que par bribe. Une enfance banale, fade et ennuyeuse, de fils de marchand. Je ne me rappelle même pas le nom de mon père. Je me souviens de l'odeur de sa barbe, de ses yeux gris, mais son nom m'échappe. Quand je pense à ma mère, je ne vois que des mains blanches et tachées par le sel. Il est possible qu'à un moment donné, j'ai également pu avoir un frère. Je ne sais pas d'où je tiens cette information. Peut-être un lointain écho du passé qui revient... J'ai donc vécu une enfance paisible et heureuse, à voguer sur les mers en compagnie de mes très aimés parents. Les souvenirs les plus précis que j'ai de cette époque commencent lorsque je coupe la corde qui relient ma barque et le navire de mon père. Il me regarde avec des yeux noirs et me hurle sa haine. A coté de lui une femme pleure en serrant une peluche contre son cœur. Au loin, il y a des mouettes qui tournent en cercle et leurs cris sont des rires.

    J'ai navigué longtemps, seul sous le soleil. Quelques jours et quelques nuits, je crois, à moins que ce ne soient des années... Et puis j'ai été repêché par un équipage de brigands, ces fameux pirates qui terrifiaient tant les marchands. Ils étaient sales et hirsutes mais ils m'offrirent à boire et à manger. Je devint leur fils. A cette époque, je ne devais pas avoir plus de quinze ans. L'âge de devenir un homme. Ils m'apprirent à combattre, à piller, à voler. A tuer, quelquefois. Je faisait partie d'une famille où tout se partageait. J'ai cru pouvoir être heureux... De l'or, quelques amis et du rhum, et n'importe quel homme se pense heureux. Nous étions libres, nous étions frères, nous étions des dieux... Je suis resté cinq ans avec eux. Mes souvenirs sont pour la plupart flous, comme tout le reste d'ailleurs, mais je ne me tromperait jamais sur les dates. Il y a avant et après les entrailles fumantes qui flottent sur la mer. Avant et après cette Nuit. Toujours est-il qu'au terme de six mois, les "pirates" étaient mes frères. Au bout d'un an, j'étais canonnier. Et au bout de trois, j'étais capitaine. Cela semble difficile à croire, non ? Un simple fils de marchand devenu capitaine pirate... On ne trouve ces histoires que dans les contes. Et pourtant. Mon ascension s'est faite pas à pas. Au début, mon ardeur à me battre et ma diligence à m'occuper des tâches qui répugnaient aux autres me firent remarquer du second. Ensuite, ce que je savais des mœurs des marchands, leurs plans de navigations, les routes maritimes qu'ils fréquentaient, me firent remarquer du capitaine. Un homme gigantesque à qui il manquait un œil. Comme dans les contes... Je remplaçais le second. Ensuite, ce sont mes talents de stratège et la sympathie que le capitaine me portait qui me valurent de le remplacer, à sa mort. Une des blessures reçues lors d'un combat s'était infectée. Il mis des jours à mourir, et ses cris faisaient peur aux mouettes. Il n'y eu bientôt plus un seul oiseau sur le navire. J'étais capitaine. Capitaine. Ce mot pourtant si simple sonnait comme une musique à mes oreilles. J'étais jeune, j'étais libre, j'étais capitaine. A dix-huit ans. L'ancien second tenta bien de se révolter et d'entamer une mutinerie, mais l'équipage m'était fidèle. Je laissait l'homme pourrir au soleil, sur un caillou perdu au milieu de l'océan. Ses os blancs doivent encore y briller.

    Le récit de mes rapines commença à gagner en force. J'étais plus agressif que l'ancien capitaine. Plus jeune, plein d'illusion et avec l'impression tenace d'avoir le monde à mes pieds. Je coulais une dizaine de navires marchands, sans que personne n'entendît parler de moi. Quand on est jeune, on veut être célèbre. J'envoyais par le fond un bâtiment de la Marine avant d'envoyer la tête du sergent qui le commandait par colis recommandé à la base militaire la plus proche. J'eus la satisfaction de voir ma prime augmenter sensiblement. Mes coups d'éclat prirent de l'ampleur. Je continuait à m'enrichir, et l'équipage avec moi, et à massacrer des innocents pour le plaisir d'être reconnu. A force de truanderies, j'en vint, à l'âge de vingt ans, à devenir le fringant Commodore d'une flotte de seize navires pirates, unis sous mon pavillon. Fierté qui se transforma en arrogance. Je décidais de mettre à sac Logue Town. Ma flotte dont j'étais si fier fut décimée. Mon équipage capturé. Il continuèrent à me rester fidèle. On nous envoya en prison.

    Un homme riche nous acheta, moi et tous les autres. De capitaine, j'étais redevenu leur égal, mais ils me respectaient toujours. L'homme nous emmena dans son domaine, une île transformée en arène. De ce que nous comprîmes, il était Lord et organisait des combats sur lesquels d'autres riches personnages venaient parier. Cette époque est l'une des plus éprouvante de ma courte vie. J'étais un frêle jeune homme, jeté dans la fosse au lion pour me battre contre bêtes, hommes et éléments. C'est à partir de ce moment là que j'ai commencé à vivre. A ce moment-là que je me suis réveillé. Nous nous battions toute la journée contre des loups, des tigres. A mains nues, contre des hommes au torse massif et aux muscles saillants, nous autres petits pirates habitués aux combats à l'épée. La présence de mes hommes à mes côtés m'a permis de survivre assez longtemps pour développer des muscles par-dessus mes os, une écorce par-dessus mon âme. Sept mois plus tard, nous n'étions plus que cinq. Affamés, hagards, plus proches de la bête que de l'homme. On nous tirait de notre sommeil pour nous jeter dans une fosse remplie de serpent. On se battait nus dans un froid glacial. Pour finir, près à craquer, nous avons pris la fuite. Nous étions près à tout, et n'avions rien à perdre. Nous avons tué des gardes, encore et encore. Le sang à coulé, longtemps et puissamment. A la fin, nous étions couverts de sang lorsque nous nous sommes jetés à la mer, sans espoir autre que celui de mourir, enfin. Mais avant de partir, nous nous sommes vengés. Nous avons remplacé la récompense promise au noble personnage qui avait parié sur le vainqueur par la tête d'un garde. Piètre pied-de-nez au Lord qui nous avait plongé dans cet enfer. Pendant ces sept mois, j'avais gagné en force, en rapidité, ce que j'avais perdu en de vie, d'amour, d'humour. Nous nous sommes jetés à l'eau dans le calme tropical de l'île, dans le bruit serein de la mer qui se brise sur les plages de sable fin. J'avais le coffret de la récompense sous le bras.

    Nous avons nagé comme nous avons pu, pendant quelques heures. La fatigue, la faim ont tout de même fini par venir à bout de notre force. Ou plutôt du peu qu'il en restait. Certains d'entre nous ont sombré pour ne plus remonter à la surface. J'aurais aimé dire que c'était moi qui avais été le plus loin, mais j'ai été le troisième à me laisser emporter par les flots. Comme au commencement, j'ai été recueilli. Cette fois, par une belle et noble femme et sa suite, qui voyageaient dans ces eaux. Quand je repense à cette femme, je vois des entrailles violacées se déverser dans une mer rougie. J'ai vécu avec eux. J'ai été l'amant de cette femme. Elle m'a appris la politique, le maintient, la danse, l'écriture, les révérences. Après qu'un inconnu ai fait de moi une bête, pire qu'une bête, une inconnue a fait de moi un homme. Son ancien mari était Sergent dans la Marine, avant de mourir, tué par un pirate sanguinaire, qui l'avait décapité. Et avait envoyé sa tête à ses supérieurs. Je recommençais à connaitre l'amour entre les bras de cette femme. J'avais toujours le coffret, et je savais maintenant ce qu'il contenait. Un fruit du démon. Je ne décidais de l'avaler que la Nuit où une horde de sauvages déferla sur le manoir où vivait la femme. Le Lord venait chercher son trésor. La nuit qui suivit fut atroce. Le sang qui coule le long des marches en marbre. La cervelle qui tache les pages des livres qui s'envolent dans le vent nocturne. Mes nouveaux pouvoirs. Cette femme allongée au bord de l'eau, les entrailles flottant dans la mer.

    Après cette horreur, je me suis engagé dans la Marine. Pour la mémoire de son mari, tué par un fou. Pour elle, que j'ai aimé. Et puis, comme à mon habitude, j'ai petit à petit monté les échelons. D'aucun m'ont cru fou, d'autres me pensent toujours liés aux pirates.

    Je ne pense à rien d'autre qu'à servir l'ordre.



Dernière édition par Nathaniel le Jeu 7 Mai - 23:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Amiral
Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 26
Fruits du Démon : Pika Pika No Mi
Date d'inscription : 06/05/2009

Feuille de personnage
Expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   Jeu 7 Mai - 22:10

    Like a Star @ heaven Post RP :

    Il y a des feuilles qui tombent, là-bas au loin. L'automne les fait brunir et puis tomber dans le silence. J'abats ma lame sur l'épaule du malandrin qui braquait son pistolet sur moi. Le sang jaillit à gros bouillons et il s'effondre dans un cri. Loin devant le vent continue à faire tomber les feuilles, je tranche la tête d'un autre et désarme le bandit d'à côté d'un coup de pied à la main. Il laisse tomber son épée et je l'entends qui hurle pour demander merci. Ma lame lui transperce le crâne. Je me retourne, hélant mes hommes. Les troupes de pirates nous retiennent, mais nous ne devons pas oublier la mission qu'on nous a confié. Nous entrons au pas de course à l'intérieur de l'imposant palais où se trouve notre cible. Je sépare mes troupes en trois groupes. L'un reste devant la porte et surveille les alentours au cas ou d'autres hommes souhaiteraient partager le destin funeste des cadavres qui jonchent le sol. Le deuxième groupe fouillera les sous-sols du palais, en quête de la salle du trésor. Quand à moi, je me charge du but principal de la mission, avec un petit contingent de soldat. Ils me sont inutiles, mais la procédure doit être respectée. Je parcours au pas de course les couloirs, étendant au sol les quelques fuyards qui tentent de survivre en s'enfonçant à l'intérieur du bâtiment. Certains m'échappent, mais sont mis en pièces par les hommes. Et puis, ces pleutres ne sont rien. Que des distractions, des leurres pour me détourner de mon but. Une des missions les plus importantes depuis que le Gouvernement m'avait promu.

    L'homme qui règne ici est l'un des pirates les plus craints de cette partie du monde. Vénéré à l'égal d'un dieu, il a mené de nombreux raids sur les villes alentour, pour étoffer son harem d'esclaves et de serviteurs. La sentence pour une telle cruauté aurait dû être la mort, mais le Gouvernement a d'autres projets pour lui. Les cloches d'alarme commencent à tinter. Nous avons été rapides : Je pensais que l'alerte allait être donnée bien plus tôt. Il faut croire que le pirate ne s'attendait pas à être attaqué. Derrière nous, derrière le bruit de nos pas qui résonne sur le sol de marbre, j'entends le cliquetis des épées et des armures. De deux choses l'une : Où le groupe de soldats devant la porte mène bataille, où nous somme suivis. Je déteste l'incertitude. Alors, j'ordonne à mes hommes de continuer vers le centre du palais, là où doivent se situer les cours de dévotions. Je reste au milieu du couloir, l'épée au coté, et j'attends. A peine mes soldats ont-ils disparu au tournant d'un couloir qu'ils arrivent déjà. La garde d'élite du Rouge. Une douzaine de guerriers vêtus d'armures lourdes, armés de longs katanas pourpres. Il n'ont pas un instant d'hésitation et foncent sur moi. Je fait quelques passes avec les deux premiers, admirant les reflets sur leurs armures avant d'enfoncer par deux fois mon sabre dans l'articulation sous l'épaule. Ils s'effondrent tous deux, se vidant de leur sang. Tout devient rouge. Les armures, les sabres, le sol. Ils se jettent tous sur moi. Une pulsion de mon pouvoir, et ils s'effondrent à terre, le crâne fumant. Je me retourne rapidement et suis le couloir emprunté par mes hommes.Les tentures commencent à se faire de plus en plus opulentes. L'air est chargé d'une odeur de parfum, lourde, entêtante. Et puis une autre odeur agresse mes narines, odeur familière du sang, odeur qui sens le fer. Mes hommes sont en danger. Je me précipite, non que cela m'importe mais trop de pertes signifieraient une mauvaise image auprès de mes supérieurs. Il y a un éclair lorsque j'apparais à leurs cotés, juste à temps. Deux groupes de guerriers les ont pris en tenaille. La moitié du groupe est décimé et nous n'avons pas fait le quart du chemin. Je fais jouer mon épée et les ennemis tombent un par un, la carotide sectionnée. Je m'excuse auprès de mes hommes, leur disant que le combat précédent m'a retenu. Pieux mensonge, mais je préfère cela à leur haine. Elle est contre-productive. Je les somme de presser le pas, nous devons absolument sécuriser la salle des dévotions. Les artères principales du palais y débouchent. Si nous parvenons à nous en emparer, la seconde phase du plan pourra alors s'engager. Je vérifie d'ailleurs d'un coup d'œil que l'un des mes subalterne transporte bien l'escargophone. Fort heureusement, il ne l'a pas perdu. Nous accélérons. Le couloir rejoint une artère principale. Nous sommes toujours à l'intérieur, et pourtant on se croirait dans la rue d'une grande ville. Des charrettes à boeufs, des marchands ambulants... C'est une foule bigarrée qui se presse vers la cour. Ils vont lentement, indifférents aux combats menés juste sous leurs nez. Cela dit, ces marchands paraissent venir de la porte principale, et mes supérieurs ont eu la présence d'esprit de nous faire attaquer les issues moins voyantes. La panique commence toutefois à faire son chemin dans la masse de villageois. Voir arriver un contingent de militaires trempés de sang jusqu'aux os doit les effrayer. Ils rebroussent chemin dans la plus grande pagaille pendant que nous continuons à progresser. [Note de Nathaniel : petit passage à vide un peu incompréhensible mais je me suis mélangé les pinceaux, désolé !] La panique m'arrange : elle ralentit les soldats qui doivent à nouveau être lancés à nos trousses.

    La cour des dévotions s'ouvre devant nous. Les pèlerins prosternés devant la statue du Rouge plient devant nous. Seuls quelques-uns sont assez fou pour résister. Je décide que les combats ont assez duré et je perfore leur crâne d'un rayon fumant. Je braque mes doigts sur la ligne de samouraïs qui nous attends, pour les voir jeter leurs katanas au sol. Qu'importe, les pertes sont suffisamment importante dans mes troupes pour m'empêcher de prendre aucun risque. Une rafale de rayons les fait tomber à terre. J'attrape l'escargophone.

    -Vice-Amiral Shippuu, ici le Commodore Karyudo. La salle des dévotions principale est sécurisée. Envoyez les renforts. Commodore Karyudo, terminé. A vous.
    -Bien reçu. Beau travail, Commodore. Pour l'instant. Vice-Amiral Shippuu, terminé.

    Je laisse mes hommes monter la garde dans la salle. Dès cet instant, la seconde phase du plan est enclenchée, et je n'ai plus besoin d'eaux. Je bondis vers la tribune qui surplombe la cour de dévotions. Je sais pertinemment qu'elle mène aux appartements du maître des lieux. il doit m'attendre de pied ferme... Mon sang commence à s'échauffer à l'idée du combat à venir. Je me sens littéralement bouillir d'excitation. Quoique. L'excitation n'y est peut-être pas pour grand-chose. Je constate que je suis environné de flammes. Les tentures se tordent et se transforment en cendre, la pierre même commence à rougir. Je commence moi aussi à roussir. Mais l'adversaire n'a pas l'air de prendre conscience de la porté de mon pouvoir. Je le voit, caché dans un recoin de pierre, persuadé qu'il est invisible. Je fais une révérence dans sa direction, avant de me transformer en lumière pure. Je reprends consistance derrière lui. Pour me faire frapper violemment juste sous le menton. Des étoiles scintille devant mes yeux pendant quelques secondes, et lorsque elles disparaissent c'est pour voir un poing environné de flammes me cueillir juste sous l'arcade. J'ai sous-estimé mon adversaire. Mon corps ne devient plus que lumière, ses flammes ne m'atteignent plus. Je lui décoche un formidable uppercut dans la mâchoire. Il décolle du sol, et je réapparais derrière lui pour lui frapper la nuque du revers de la main. Il n'y a personne d'autre que lui et moi dans ce couloir. Je l'assomme de coup, sans me retenir. Il tente de me jeter quelques boules de feu, d'embraser la pierre autour de lui, mais je ne pose aucune limite à mes coups. Il semble entouré par une tempête lumineuse, mais les coups qu'il encaissent sont bien réels. Au bout de quelques minutes, il s'effondre, vaincu, pour l'instant. J'en profite pour lui annoncer le but de ma visite.

    -Salut à vous, Yokuro, le Rouge. Je suis le Commodore Nathaniel Karyudo, envoyé de la Marine. Vos actions de brigandages, de terrorisme et d'esclavage ont été remarquées par le Gouvernement Mondial. Pour celles-ci, vous êtes condamné à mort, et la sanction est exécutable sur l'instant.

    Je lui laisse quelques instants pour digérer la nouvelles, puis je poursuis : "Toutefois, le Gouvernement à grand besoin d'hommes tels que vous pour asseoir son influence. Vous êtes donc autorisé à poursuivre vos actions, tant qu'elles n'entrent pas en conflit avec le bon fonctionnement du Gouvernement Mondial, sous réserves que vous le serviez sous le titre de Shichibukai, Capitaine Corsaire. Pour sceller cette alliance, votre fille sera emmenée en lieu sûr, afin qu'elle ne subisse pas la mauvaise influence d'un père pirate. Si vous refusez cette alliance, il est toujours possible de revenir à l'application de la sanction prévue initialement, sanction par ailleurs applicable à vos proche. Mon supérieur, le Vice-Amiral Shippu, prendre incessamment sous peu contact avec vous pour discuter des termes de votre contrat.
    Sans attendre la réponse du pirate, je reviens à la cour de dévotions sous l'apparence fugace d'un simple reflet. Le Vice-Amiral est déjà là. Lorsque il me voit réapparaitre, il m'adresse un rapide signe de tête, appréciateur. La mission est une réussite. La fille est déjà sous bonne garde dans la cale de l'un de nos navires de guerre, et le futur corsaire ne tardera pas à se soumettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Amiral
Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 26
Fruits du Démon : Pika Pika No Mi
Date d'inscription : 06/05/2009

Feuille de personnage
Expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   Ven 8 Mai - 0:44

Fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ketsueki Roxas
Pirate Légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 74
Age : 23
Fruits du Démon : Inconnu
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   Ven 8 Mai - 1:28

Aller bon RP monsieur l'amiral! Je te donne ton fruit, va rejoindre Myoshi!
Hors de ma vue!

Sinon j'ai adoré ta présentation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiece-quest.chocoforum.net
Eichi Myoshi
Amiral
Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 13
Age : 26
Localisation : Ouais
Fruits du Démon : Kage Kage no Mie
Date d'inscription : 02/05/2009

Feuille de personnage
Expérience:
30/100  (30/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   Ven 8 Mai - 1:32

Hey; Bienvenu l'ami =)

Je me permets de poster ici mon avis, faisant maintenant parti intégrante du Staff *o* ... Bref venons en à la présentation. J'adore tout simplement ton style ♥ Même si ton perso me fait un peu peur xD Vas savoir pourquoi... Mais t'as un bon style, et j'ai bien aimé ton histoire et ton Test RP.

J'suppose que j'dois donner un niveau ? Pour moi tu mérites amplement le Pika Pika no mie. Sauf si Roxas y voit quoi que ce soit à redire ? Auquel cas, je devrais m'incliner ^^

Quant à ton rang, je ne vois aucune objection au fait que tu sois Amiral dans la marine. =)

Tu as dors et déjà ma validation, il n'y a plus qu'à attendre l'accord d'un autre Admin ou du Fondateur ^^.

Sur ce, bonne soirée !

Cordialement, Un clodo d'admin ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ketsueki Roxas
Pirate Légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 74
Age : 23
Fruits du Démon : Inconnu
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   Ven 8 Mai - 1:35

Je lui ai effectivement décerné le Pika Pika.
Car ce mec à vraiment un niveau RP incroyable!
C'est l'un des meilleurs RPistes que je connaissent comptant aussi Darki, Ryu (Crimson),Haunui et Xino! Il est aussi un bon vieil ami alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiece-quest.chocoforum.net
Nathaniel
Amiral
Amiral
avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Age : 26
Fruits du Démon : Pika Pika No Mi
Date d'inscription : 06/05/2009

Feuille de personnage
Expérience:
0/100  (0/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   Ven 8 Mai - 1:38

Arrêtez vous allez me faire rougir Laughing
Merci en tout cas =) Le pirates n'ont qu'a bien se tenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xino J. Shinichi
Pirate Légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 49
Age : 25
Localisation : Derrière toi: BOUH!
Fruits du Démon : Kaze kaze no mie
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Expérience:
50/100  (50/100)
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   Ven 8 Mai - 12:06

[Présentation verrouillée, mais j'm'en fout, j'ai mes droits... Razz ]

Bienvenue tout d'abord, bien que je soit sûr que tu ne te rappelle absolument pas de moi ^^,

Je voulais absolument poster dans ta prez parce que je la trouve magnifique, comme toutes celles que tu as faite et que j'ai eu la chance de lire. Un style reconnaissable (si si je t'assure, on te reconnait facilement Very Happy ), agréable allié à un excellent niveau de français, égal à toi même si je puis dire.

C'est donc avec plaisir, joie et tout le tralala de l'admin qui vient d'avoir un coup de cœur pour une prez, que je te valide moi aussi, avec tout ce qui t'as déjà été décerné par mes collègues.

Bref, à bientôt sur les mers mister,


PS: J'étais Edward Elric, puis Flame D. Elric sur Reign.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation : Nathaniel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation : Nathaniel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Quest :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: